Shouba (Шуба)

C’est le nom qu’on utilise dans ma famille depuis mon plus jeune age. L’original ‘Seliodka pod shouboi’ s’est avère maintenant moins pratique : un, pour les amis français c’est un peu long à mémoriser ; deux, la traduction littérale ‘Le hareng sous la fourrure’ mettait la confusion, sachant qu’en France j’utilise pas de hareng.

Alors, qu’est-ce que c’est cette fameuse Shouba qui ne donne tellement pas envie visuellement, mais il est difficile de garder au moins un bout pour le lendemain une fois que les invités connaissent la bête ?

D’abord je voudrais dire que c’est un plat de fête, ‘Maman j’ai raté l’avion’ et Shoba ne sont jamais loin l’un de l’autre. La veille ou le matin du réveillon, quand mon père commençait cuire les légumes…, rien que cette odeur a annoncé la fête : la sieste tardive, les jolis habits aux paillettes, la grande table mise au milieu du salon, la Coca-Cola, les mandarines, le bon gâteau de maman, enfin le Ded Moroz et le feu d’artifice … mais SURTOUT Shouba ! (Désolée, je me suis un peu faite emportée par les souvenirs, j’aurais pu continuer encore et encore à vrai dire). Allez, ça suffit, on fait la liste de courses et on va au marché chercher :

  • 400g de pavé de saumon frais
  • 175g de l’oignon jaune
  • 270g de pommes de terre
  • 250g de la mayonnaise
  • 2 pommes
  • 200g de carottes
  • 2 œufs
  • 400 g de betterave

Les quantités sont données pour environ 12 portions. Vous pouvez prendre les betteraves cuites. Deux petites pommes épluchées et dénoyautées c’est environ 100g. La mayonnaise pas trop forte en gout, actuellement j’aime bien Amora aux œufs fouettés.

Pour commencer, si vous avez envie et le temps devant vous, il faut préparer le saumon. Sinon vous l’achetez déjà préparé en gravlax, comme chez Le petit fumé drômois que vous trouverez chaque samedi (ou presque) sur le marché de Pont St. Esprit.
C’est très simple. Prenez un récipient, versez du gros sel (juste pour couvrir le fond), mettez votre pavé de saumon la peau sur le sel, couvrez de gros sel (juste pour qu’il en ait partout sur le pavé), fermez la boite et oubliez-la au frigo pour 24h. 24h passéz, il faut le sortir, goûter et voir s’il faut prolonger la ‘cuisson’. Il faut que le milieu du pavé soit très-très légèrement salé. La dernière fois je l’ai gardé 36h dans le sel, le pavé était un peu épais.
C’est la manière la plus simple, que je n’utilise que pour Shouba. Je pense que la recette du vrai gravlax pour déguster à l’apéro peut se trouver facilement sur Internet.

Un petit peu en avance vous pouvez aussi cuire les œufs (bien durs) et vos légumes : pommes de terre, carottes, betteraves (sinon acheter les betteraves cuites). N’enlevez pas la peau des légumes, vous les éplucherez à froid une fois cuits.

Sur un plat disposer à chaque fois en couche fine

  • le saumon coupé en petits dès de 5-8 mm ;
  • l’oignon très finement coupé ;
  • pommes de terre épluchées en les râpant sur la grosse râpe au dessus du plat ;
  • mayonnaise. J’utilise une poche à douille puis je lisse à la fourchette, ça m’a permis d’en déposer une couche très fine ;
  • Pommes, éplucher et râper grossièrement ;
  • Carottes, râpées pareil ;
  • Œufs, encore râpés pareil ;
  • Betteraves, râpées ;
  • et recouvrir le tout encore avec de la mayonnaise.

Et voilà, le tour est joué ! Préparez ce plat au moins le matin pour le soir. Il faut mieux 24h à l’avance. Couvrez le plat pour éviter les odeurs dans le frigo. Dernièrement j’ai utilisé un plat rectangulaire qui rentre pile poil dans ma boîte pour transporter les cupcakes !

Bon appétit, vous allez vous régaler 😉

2 réponses sur “Shouba (Шуба)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *